Fondation Autisme Luxembourg

20 accompagnateurs lors de séjours

Fondation Autisme Luxembourg

Social (Santé / Solidarité / Intégration) Loisirs Enfants (3 – 12 ans) Adolescents (12 – 18 ans) Adultes

Objectif de la mission

Le travail d’accompagnateur consiste à aider une personne autiste à passer du bon temps et à l’aider dans son autonomie lors d'une semaine de vacances. C’est une occasion unique pour vous de faire connaissance avec le monde extraordinaire de l’autisme et de nouer de nouveaux contacts.

Mamer
01/01/2023 au 31/12/2023

Mission régulière

Langues
Allemand Anglais Français Luxembourgeois
Mission à distance
Oui
Accessible aux PMR
Non
Disponibilités souhaitées
Selon les besoins , Weekends et jour fériés , Journée en semaine , Soirée en semaine

Présentation de la mission

Les semaines de vacances se déroulent au Luxembourg et à l'étranger. Durant ces séjours, il y a en général 6 à 7 personnes avec un trouble du spectre autistique, 6 à 7 bénévoles comme vous et 2 éducateurs de la FAL. Le taux d’encadrement est 1:1. Un bénévole s’occupe d’une personne avec autisme depuis le lever jusqu’au coucher. Le but est de garantir de belles vacances à la personne autiste, en respectant son rythme, ses intérêts et ses désirs, en l’encourageant dans son autonomie, en veillant à son bien-être et en offrant un encadrement de qualité durant les repas, les activités libres ou les activités structurées, l’aide aux activités domestiques, etc. tout en sachant que certaines sont plus vulnérables que d’autres sur le plan émotionnel et rencontrent plus de difficultés à contrôler leurs émotions. Notre personnel éducatif sait gérer ces situations délicates et dispose des techniques et méthodes pour adoucir la situation.

Nos engagements

  • Convention de bénévolat
  • Assurance bénévole
  • Formation
  • Remboursement des frais
  • Accompagnement personnalisé

Fondation Autisme Luxembourg

La Fondation Autisme Luxembourg (FAL) a été fondée le 18 juin 1996 à l’initiative d’un groupe de parent directement affecté par ce handicap. Face à un manque de structures et de services pour les personnes atteintes d’autisme au Luxembourg, ils se sont rassemblés à l’époque afin d’y faire face.